Eolien offshore : un surcoût estimé à 1,1 Md€/an pour les consommateur

 

La CRE estime à 1,1 Md€ le surcoût qu’entraînera, à partir de 2020, la production d’électricité à partir des parcs éoliens offshore installés le long des côtes françaises. Un surcoût dans les charges de service public qui sera payé par les consommateurs.

Les futurs parcs éoliens offshore français n’ont pas fini d’alimenter la polémique. En effet, la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) a chiffré à 1,1 milliard d’euros par an, le surcoût de production d’électricité engendré par ces installations que les consommateurs devront régler à partir de 2020. Les fermes éoliennes marines, attribuées par le gouvernement en avril 2012 à EDF (trois contrats) et Iberdrola (un contrat) représenteront à terme une puissance de plus de 1.900 MW et une production combinée de 6,8 TWh.
Les charges de service public sont généralement largement supportées par les consommateurs, via le règlement de la Contribution au Service Public de l’Electricité (CSPE), qui est prélevée sur les factures. L’évaluation du surcoût repose sur une estimation de 160 €/MWh d’électricité produite, par rapport à un prix de marché de l’électricité estimé à 66,5 €/MWh (à l’horizon de 2020). Cette contribution représente déjà 8 % de la facture annuelle type d’un consommateur français, soit 42 €/an. Elle a fortement augmenté ces dernières années à cause du développement rapide des énergies renouvelables (éolien, photovoltaïque).

(02/05/2012) Avec AFP


s


Aucun billet.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×